Coupe de France : fin du parcours

Coupe de France : fin du parcours

La Roca Team n'ira pas en demi-finale de la Coupe de France, la faute à une défaite (85-80) face à des Sharks d'Antibes déchaînés dans le dernier quart-temps.  L'ASM n'a pas réussi à rééditer sa victoire de vendredi soir en championnat (91-84). Il faut dire que gagner deux fois de suite à l'extérieur sur le parquet du même adversaire n'est jamais chose simple. Les Roca Boys n'auront guère le temps de cogiter et gageons qu'ils auront très envie de réagir dès vendredi en Leaders Cup contre Gravelines.

Le scénario

Comme vendredi dernier, le début de match a été  à l'avantage des Sharks. Mais la Roca Team, bien menée par Zack Wright (15 points à 5/7) a dominé le QT2 (32-18), et maintenu son avance dans le 3e QT3.  L'ASM a même signé quelques actions d'éclat, à l'image du dunk énorme de Zack Wright dans le trafic. Dans une rencontre rude, accrochée, les Roca Boys ont tenté de gérer, sans pouvoir éteindre la révolte antiboise.

Le tournant

La Roca Team menait encore de 12 points (69-57) à l'entame du dernier quart-temps. L'instant choisi par l'arrirèe antibois Fred Bourdillon pour prendre feu à trois points (3 sur 3). Malgré la réponse de Dee Bost à 3 pts et les rebonds de Bnag Fofana, les Sharks étaient relancés. Diarra (Antibes) trouvait à son tour la cible à 3 pts. Malgré un énorme jump-shoot de Jamal Shuler, Antibes passait en tête sur deux lancers de Bourdillin à 1'26'' de la sirène. Dans une salle en fusion, le vent avait tourné. Les derniers efforts des Roca Boys étaient vain.

Le chiffre

42 : soit le nombre de lancers-francs accordés pour les Sharks (pour 29 réussis); ça fait beaucoup pour un seul match !

Ils ont dit

Olivier Basset (entraîneur adjoint  de Monaco) : « Antibes est allé chercher sa victoire. Nous, on a une part de responsabilité, avec un manque d'application sur les systèmes qui d’habitude font notre force. C’est une déception, il faudra rebondir ».

Yakuba Ouattara (arrière de Monaco) : « On a cru avoir gagné trop tôt. A l'arrivée, c'est une grosse déception. La Coupe de France était importante pour nous. Il faudra arriver à en tirer les leçons pour progresser encore. On va se tourner vers la Leaders Cup où nous aurons un titre à défendre".

Isaia Cordinier (arrière d’Antibes) : « C’est une victoire obtenue avec les tripes On peut rivaliser avec n’importe qui. Le travail paye ».

Julien Espinosa (ent. d’Antibes) : « Le match de championnat nous avait rassurés sur notre niveau. Ce soir, on a eu le réalisme nécessaire pour l’emporter contre une très belle équipe. On a retrouvé le potentiel qui nous fuyait. Fred (Bourdillon) a montré le chemin. On a gagné avec le banc ».

La fiche technique


A Antibes, AzurArena, Antibes bat Monaco 85-80.
Scores des QT : 19-13, 18-32, 20-22, 28-13.
2500 spectateurs environ. Arbitres : MM Rosso, Mortz, Boubert.
Antibes : 24 tirs sur 50 (dont 8 sur 19 à trois points), 29 lf sur 42, 33 rebonds (Kouguere, 7), 17 balles perdues, 15 passes.
Marqueurs : Blue (10), Cordinier (15), Otule (15), Kouguère (9), Galliou, Bourdillon (15), Diarra (8), Tornato (5), Curry (3), Solomon (5).
Monaco : 29 tirs sur 69 (dont 5 sur 22 à trois points), 17 lf sur 24, 31 rebonds (Davies, 8), 13 balles perdues, 20 passes.
Marqueurs : Wright (15), Shuler (9), Davies (9), Bost (10), Sy (5), Gladyr (5), Aboudou (4), Fofana (6), Caner-Medley (4), Shuler (9), Ouattara (13).